La fin du monde, et après ? (3e convention du Forum)

Quatre ateliers de travail le matin, quatre tables rondes thématiques l’après-midi, la 3convention annuelle de notre cercle de réflexion, organisée en partenariat avec l’Église Protestante Unie de France et l’hebdomadaire Réforme  sur la thématique La fin du monde et après ? a lieu le samedi 7 novembre à l’IPT de Paris.

 

Programme

 

Matinée (10h-12h30) : ateliers de travail

Au choix :

Usages et mésusages du passé protestant avec Marianne Carbonnier-Burkard, maître de conférences honoraire à l’IPT et historienne de la Réforme, et Pierre-Yves Kirschleger, maître de conférences à l’université Paul-Valéry de Montpellier. Une commémoration chasse l’autre. Après les anniversaires de Calvin, Castellion ou les 400 ans du baptisme, s’annoncent déjà les grandes commémorations de 2017 : 1517 et les 500 ans de la Réforme, 1917 et la Première Guerre mondiale. Alors que faut-il éviter, se souhaiter pour 2017 ?

Planète menacée, alerte climatique : quels enjeux pour les chrétiens ? avec l’ancien chef de la Division des politiques nationales de l’environnement de l’OCDE Jean-Philippe Barde et le géologue et vulcanologue Jacques Varet. Biodiversité menacée, pollutions et pandémies mondialisées, dérèglements climatiques : quelles réponses des chrétiens et des Églises ? Qu’attendre de la Conférence mondiale sur les changements climatiques (COP21), quelles suites y donner ? Fondements bibliques et éthiques de nos engagements.

Pour une charte du débat public avec le philosophe et fondateur du Forum Olivier Abel et l’ancienne productrice de Présence Protestante Séverine Boudier-Daudé. Rédigeons ensemble les lignes d’une charte du débat public dans laquelle nous proposerions des orientations et des règles, inspirées du protestantisme, qui nous permettent de revenir dans les bornes d’un langage commun acceptable. Un message à lancer ensuite au monde politique et médiatique.

Économie et société : mettons le cap sur l’emploi et les institutions avec l’ancien magistrat à la Cour des comptes Jean-Luc Mathieu et le dirigeant d’entreprise Yves Buchsenschutz. Deux angles d’attaque pour une société sclérosée : d’abord, la nécessité de replacer l’emploi, avec ses aspects économiques et sociaux, au centre de la politique économique de l’État. Face à l’inefficacité, comment aussi transformer nos institutions, de plus en plus coupées de la représentation nationale ?

 

Après-midi (14h-18h) : tables rondes

 

Modération par Nathalie Leenhardt, rédactrice en chef de Réforme.

14h-14h50 : La fin du monde est-elle du cinéma avec le philosophe Olivier Abel et la philosophe, maître de conférences en études cinématographiques à l’ENS de Lyon et critique de cinéma Élise Domenach.

14h50-15h40 : D’où provient, et que veut dire, la prégnance de la fin du monde dans notre culture ? avec le pasteur de la Mission populaire Stéphane Lavignotte et le philosophe et écrivain Mark Alizart, auteur de Pop Théologie.

16h10-17h : De la gnose aux lectures actuelles de Paul, la question du monde en christianisme avec l’historienne du christianisme ancien Anna Van den Kerchove, le professeur de Nouveau Testament et doyen honoraire de la Faculté adventiste de théologie de Collonges-sous-Salève Richard Lehmann, et la doctorante en philosophie et sciences sociales à l’EHESS et à l’IPT Aurore Dumont.

17h-17h50 : Après la fin du monde, une question philosophique et politique avec le philosophe et professeur à l’école Polytechnique Michaël Foessel, auteur de Après la fin du monde, et le journaliste à L’Obs et écrivain Eric Aeschimann.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.