Nécessité d’une « vision »

Quand on pilote une organisation, on doit savoir où on va et savoir le faire comprendre. Pour Grâce Nkunda, directrice du Foyer de Grenelle, définir une vision précise et inspirante permet d’abord de vérifier que la mission accomplie quotidiennement a un sens. Cela permet aussi (et c’est la condition du succès) de donner « envie de s’embarquer ».

Texte publié sur Blog pop.

 

Pour réussir, toute organisation a besoin d’avoir une vision précise et inspirante. On ne peut pas imaginer qu’une organisation ayant une vision trouble et non mobilisante puisse avancer et aller quelque part …

J’aime bien cette analogie d’un pilote d’avion qui ferait le plein de son avion, monterait dans le cockpit avec son équipage et, au moment d’annoncer le plan de vol à l’ensemble des passagers, dirait qu’il n’a aucune destination, qu’il va voler sans savoir où aller, voler pour voler et qu’il ne sait pas où il va atterrir ni quand … Je pense que personne d’entre nous ne serait assez insensé pour embarquer avec ce pilote même si l’on nous octroyait le voyage gratuitement. À moins d’être suicidaire. Il en va de même pour les organisations et leurs leaders.

En tant que leader, vous comprendrez  que, pour faire embarquer les personnes avec vous, il est important d’avoir une vision claire. C’est cette dernière qui donne aux équipes l’envie de vous suivre dans l’accomplissement de la mission que s’est donnée votre structure.

Il n’y a rien de plus déstabilisant qu’un leader qui se contredit dans ses prises de décisions, dans ses choix et dans ses positionnements faute d’avoir une vision nette, pure et limpide pour lui et pour les autres. D’où l’importance de l’écrire et d’en avoir une compréhension commune au sein de l’équipe dirigeante. La vision aide à la prise de décision. Elle sert de cap, de phare, comme une lumière dans l’obscurité. Elle permet de ne pas s’échouer sur des rivages inconnus et de ne pas être balloté à droite et à gauche comme ce bateau qui se laisserait pousser ou naviguer au gré des flots. La vision permet de garder le cap même dans les moments sombres, obscurs ou d’opposition. Car il n’a jamais été dit que la vie d’une organisation serait un long fleuve tranquille. Par contre, un leader solide dispose des ressources nécessaires pour faire face aux flots le moment venu et, si besoin, se faire aider. On reconnait un leader à sa capacité à rebondir et ne pas se laisser submerger, à garder les yeux rivés sur la finalité et à avoir une confiance suffisante et communicative pour porter ses équipes.

 

Vitesse

Le risque est grand de se reposer sur des visions qui ne sont plus en phase et en adéquation avec ce que vit l’organisation. Notre époque est celle de la vitesse et de la rapidité. Sans forcément en faire vertu, c’est ainsi que les éléments se présentent. Les changements et les évolutions vont aussi à une vitesse vertigineuse. Il suffit d’un rien pour se sentir largué, perdu dans le flot des moyens de communications et des nouvelles technologies. Ce qui laisse un grand nombre de leaders au bord de la route. Donc, si vous sentez un décalage entre ce qui est couché sur votre projet d’organisation et votre vécu quotidien, peut-être qu’il est temps de vous y pencher et de redécouvrir quelle est la vision de votre organisation. Peut-être qu’il faudra tout remettre à plat, se permettre de s’interroger sur ce qui faisait sens hier et qui ne le fait plus aujourd’hui. Il suffit d’un mot ou plus dans votre manière de vous définir, un mot qui a peut-être été éloquent plus d’un siècle et qui aujourd’hui vous fait tomber dans une nébuleuse d’où même la meilleure volonté, les meilleurs sentiments ou la plus parfaite intelligence ne pourraient vous sortir. À ce stade, ça ne dépend que de vous, inutile d’invoquer ou de blâmer un tiers. « C’est vrai qu’il faut du courage pour oser remettre en question ce qui dure depuis des dizaines d’années, ce qui a constitué notre socle, ce qui semblait être inébranlable et inscrit dans le marbre » me direz-vous …

 

Croître

Une chose est sûre : aucune organisation n’est éternelle. Elle se réinvente, se renouvelle, se (re)dynamise, subit des changements, croît … (j’ai peut-être dit un gros mot, pardon). Oui, je crois que soit une organisation croît et se transforme, soit elle décroît et finit par mourir. C’est la loi de la nature. C’est un leurre de penser qu’une organisation peut rester statique, figée dans le temps sans subir de changement. C’est même de l’orgueil de penser que votre organisation est et sera toujours éternellement comme elle a été, de ne pas avoir l’ombre d’un doute là-dessus. Donc, si votre projet a plus de 3 ans, il est peut-être obsolète. Désolée de vous annoncer cette mauvaise nouvelle. Mais j’en ai une bonne : il n’est jamais trop tard pour renouveler et rafraîchir sa vision.

Vous savez, comme cette eau fraîche, cette première rosée du matin qui recouvre les pâturages et qui donne envie qu’on la goûte puisqu’elle a l’air pure.

Ne tardez pas à clarifier votre vision. Ainsi, il vous sera plus facile de savoir si les missions que vous accomplissez sont alignées et ont du sens par rapport à votre vision. Il me vient un image : pensez à un train qui essaierait de rouler sur des rails non adaptés. Le train déraillerait, puisque les deux vont de pair. C’est ce qui se passe quand la mission n’est pas adaptée à la vision. Plus la vision est concrète, plus elle donne envie de s’embarquer pour l’atteindre. Ça fait trop basique, je sais. Surtout pour l’esprit français qui nous caractérise. Nous avons besoin d’élucubrations, de mots qui font du bien à l’oreille et qui sonnent bien. Sauf que le monde change et que nous ne sommes pas sur un ilot. Essayons de faire un effort pour que notre vision soit compréhensible et qu’elle ne sème aucune zizanie à l’intérieur de notre organisation.

À suivre …

 

Illustration : cockpit d’un A330 (photo CC-ErcanKarakas).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire aussi sur notre site

Envie de participer à la vie du Forum protestant ? Nous rejoindre