« Ce qui fait la différence des langues »

Heinz Wismann était le 9 février l’invité des Petits déjeuners du Forum. Dès le début de son exposé, Heinz Wismann a tenu à préciser que, selon lui, la notion d’identité collective est une fiction existentialiste. C’est la mécanique langagière au sens large qu’il convient d’étudier et de prendre en compte, si l’on veut dépasser les incompréhensions entre les différentes traditions culturelles.

 

Le philologue et historien a également insisté sur le nécessaire travail d’éveil à effectuer auprès des jeunes générations pour que l’apprentissage des langues dans leur diversité soit valorisé au cours de leur parcours éducatif.

Retrouvez ci-dessous l’intégralité de son intervention :

 

 

Heinz Wismann a également répondu à quelques questions que nous lui avons posé sur l’identité collective, la solidarité et le contrat social, ainsi que sur les difficultés des traditions culturelles à se rencontrer.

Retrouvez ci-dessous son interview à l’issue des Petits-déjeuner du Forum :

 

 

(Illustration : gravure sur la Pentecôte extraite de The Story Of The Bible From Genesis to Revelation Told In Simple Language For The Young, Philadelphie 1873)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire aussi sur notre site

L’Un et l’Autre

07/05/2014
Françoise Smyth-Florentin
Ce bref récit met en scène l’histoire du Dieu biblique comme du Dieu d’un peuple vaincu, d’un Dieu désiré, mais...