Vaccinodrome: reconstruire du collectif - Forum protestant

Vaccinodrome: reconstruire du collectif

Réquisitionnée dans un vaccinodrome, Nadine Davous raconte l’«ambiance de ruche» mais aussi qu’«il se passe quelque chose d’autre»: «une ambiance empreinte aussi de sérieux et de gravité, la conscience de participer à une victoire collective». Malgré les «égoïsmes», les «tricheries» et les «petits profits», un «effort collectif»«où chacun prend conscience aussi de l’utilité réciproque et du besoin de l’autre».

 

 

Me voilà enfin réquisitionnée depuis début mai, en tant que médecin vaccinateur dans un gymnase immense. Il y a 450 doses à administrer chaque demi-journée. Ambiance de ruche, chacun à son poste :

… employés inoccupés des administrations à l’accueil et l’enregistrement;

… bénévoles de la Croix Rouge ou de l’Ordre de Malte, scouts ainés, étudiants bénévoles s’affairant pour orienter avec gentillesse les candidats au vaccin;

… médecins recueillant informations, confidences et inquiétudes dans des petites tentes, paroles bienveillantes, rassurantes;

… infirmières utilisant leur temps disponible pour préparer les doses et les administrer.

Les vaccinés repartent certificat en main, et recommandations de prudence en prime! Bref, tout est bien orchestré techniquement mais le constat ne s’arrête pas là: «Il se passe quelque chose d’autre», une ambiance empreinte aussi de sérieux et de gravité, la conscience de participer à une victoire collective…

Verbatim:

«Je suis ému aux larmes, j’ai enfin l’impression d’un acte positif pour moi et la collectivité», m’assène un quinqua en s’asseyant avec ferveur devant mon bureau de consultation, exprimant ainsi que sa démarche dépasse infiniment un geste de protection personnelle ou même de ses proches… Un acte citoyen («une participation à l’effort collectif», me confie un autre) dont il se sent heureux et fier. Son enthousiasme est stimulant, mon impression de travail à la chaine prend une autre tournure…

«C’est formidable ce que vous faites!», me dit un autre avec reconnaissance, constatant mon allure de septuagénaire… Alors, oui, les vieux ne sont pas seulement des fardeaux, pesants, coûteux? Voilà qu’ils participent aussi à l’effort collectif en venant vacciner, écouter, conseiller… Et les retraités que nous sommes sont si heureux de reprendre du service, de ne plus se sentir inutiles, de contribuer doublement à l’immunité collective…

«Ça fait plaisir, l’engagement de tous ces jeunes», reconnait avec soulagement une soignante entre deux injections… «C’était super, cette séance ce matin», lance avec enthousiasme une nouvelle recrue. «C’est gratifiant!», ajoute une autre…

En ce temps de crise où règnent encore peur et méfiance, oui, décidément, le vaccinodrome pourrait bien être un premier lieu de reconstruction du collectif, tant la prise de conscience du besoin d’action utile, collective, bienveillante, intergénérationnelle, trans-catégorielle, s’exprime au long de ces vacations qui auraient pu être dénuées de tout intérêt.

Solidarité, fraternité, mais aussi, hélas, la constatation que «rien n’est gagné»… Reconstruire le collectif va nécessiter, encore, de lutter contre…

les égoïsmes (des circuits de vaccins obtenus de manière peu avouable…),

les tricheries (sur l’âge, les comorbidités, les risques encourus par l’entourage…),

les petits profits (je vaccine, donc mes ados y ont droit…),

les malins même (qui tentent de faire leur deuxième injection dans la foulée de la première pour ne pas attendre un délai estimé trop long et malcommode…),

et ceux qui réalisent à présent que c’est le seul moyen pour assouvir tous leurs projets…

Le vaccinodrome: un lieu qui reflette notre société, mais un lieu où chacun prend conscience aussi de l’utilité réciproque et du besoin de l’autre… Un lieu d’espérance!

 

Illustration: au vaccinodrome de Saint-Quentin en Yvelines fin avril 2021 (photo Langladure CC BY-SA 4.0).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire aussi sur notre site

Même plus peur?

12/03/2021
Nadine Davous
Les signaux sont contradictoires mais on constate désormais une «forme d’insouciance acquise» sans encore déceler si c’est «que la découverte...
open

Recevez la newsletter du Forum !  S'inscrire